Peut-on réussir en étant gentil?

capsule1Un article publié dans le magazine Affaires Plus de septembre 2009 nous dit ceci : « Il semble que les gens prêts à tout, au verbe acerbe et aux dents longues, de même que les durs, n’ont plus la cote dans les entreprises. Les bons sentiments, la sincérité et la franchise sont à la hausse, mais cela n’est pas gagné.»

Trop de gens associent le mot gentillesse avec faiblesse, timidité ou naïveté. Or ce n’est pas le cas, au contraire.

Être gentil, c’est faire attention aux gens, ne pas chercher à les mettre en boîte, à leur faire perdre la face, à s’approprier leurs idées en convoitant leur poste.


Qu’est-ce qui cause la perte de clients?

capsule2Les résultats d’un sondage publié dans les Journal les Affaires du 17 janvier 2009 rapporte ce qui suit.
Les quatre principales raisons qui causent la perte de clients sont les suivantes :

1- Une attente trop longue
2- Des questions sans réponses
3- Des heures d’ouverture mal adaptées
4- L’impolitesse et le manque d’égard des représentants du service à la clientèle


La confidentialité en entreprise

capsule2Lorsque vous êtes à la cafétéria, au restaurant, dans les corridors, les ascenseurs, l’autobus, le métro ou avec des collègues ou amis, ne parlez pas de votre employeur ou de vos collègues dans des termes compromettants. Ne nommez surtout pas les gens. Ne discutez pas de dossiers, de situations de crédit et autres sujets susceptibles de nuire à la réputation des gens. Ne rapportez pas des conversations que vous auriez eues avec des supérieurs, collègues ou gens de l’externe. Lorsque le commérage se porte bien en entreprise, c’est que la communication n’est pas terrible.

Si vous saviez tout ce qu’on entend dans le métro vers 17 h.

Hallucinant !


Tutoiement ou vouvoiement?

capsule1Quelle est la règle d’étiquette concernant le tutoiement et le vouvoiement ?

Il en existe une et elle est simple. Lors d’une première rencontre on se vouvoie. On peut toutefois, par la suite, convenir mutuellement de se tutoyer. La règle dit qu’on ne doit pas refuser de tutoyer une personne qui le demande, même si cela nous rend mal à l’aise.

Demandez à vos supérieurs quelles sont les règles établies par l’entreprise. Dans le cas oùil n’y pas de règles établies, on demande les préférences. De cette façon on évite bien des
faux-pas.


Interprétation et tenue vestimentaire

capsuleCAPSULE INTERPRÉTATION

Éthique ou Étiquette?

L’étiquette est une façon de faire les choses établie par des règles de conduite et de comportement. On dit observer l’étiquette.

L’éthique est la raison pour faire les choses dictées par la valeur morale d’un individu. Les deux découlent du respect envers soi ainsi qu’envers les autres.

Alors, attention de pas utiliser le mot éthique à la place du mot étiquette!

 

CAPSULE TENUE VESTIMENTAIRE

L’entreprise a le droit de demander une tenue vestimentaire adéquate à ses employés, si la sécurité est menacée ou encore si la tenue de certains employés nuit à l’image de marque de l’entreprise. Ceci est dicté par la Loi sur la gouvernance du gouvernement québécois. Si vous faites un spectacle à la Lady Gaga, c’est autre chose. Au bureau on s’habille en fonction de sa profession.

Au travail, on ne doit pas porter de camisole, de jupe courte (la limite est de 2 pouces et demi au dessus des genoux), de chandails trop courts, de décolleté laissant voir la naissance des seins. Pas de sandales de plages ni de flips flops non plus. Messieurs, pas de sandales avec ou sans chaussettes, pas de T-shirts avec des motifs douteux (tête de mort, tigre, etc.).

Au employeurs, préparez un code vestimentaire détaillé et remettez-le à vos employés. Je vous en offre un gratuitement. Faites-en la demande par courriel à : etiquette@ginettesalvas.com