Le respect

Dans mes formations, je demande aux personnes qui assistent de me partager ce qui est le plus important pour eux dans leur journée de travail, pour être heureux. Ce qui revient en majorité, c’est le respect.

le-respect-copie

Un climat de travail où tout et chacun a de la considération envers ses collègues, peu importe la hiérarchie serait un monde idéal. Tous, nous serions heureux de partir travailler le matin.

Le travail contribuerait, comme il se doit, à l’épanouissement individuel de chacun et on n’aurait surtout pas envie de changer d’emploi. Les bonnes manières ont cet effet domino  d’améliorer la qualité de vie dans le monde du travail, de contribuer à rehausser le moral des employés, de surcroit l’image de l’entreprise.

On veut travailler pour ces entreprises qui privilégient le climat de travail, ils conservent et attirent les meilleurs employés. La clientèle ressent cette énergie positive, et un client  heureux et satisfait devient un ambassadeur de la marque.

1ère règle : Soyez attentionné

Les 24 règles de bonne conduite au bureau1

Nous vivons en société, pensez aux autres! Le bruit dérange la concentration, et nous savons qu’une fraction de seconde suffit… et voilà l’erreur est arrivée, des fois sans conséquences graves et parfois, dramatiques. Si vous riez et parlez fort, vous dérangez sûrement votre entourage, la réceptionniste, la préposée à l’accueil, les visiteurs, vos collègues immédiats. Pensez comment un environnement bruyant est fatigant. Le non-verbal est très puissant : cela donne une image qui est négative pour le client qui est soit au téléphone ou en attente d’un rendez-vous à votre bureau.

Vous entrez dans le bureau d’un collègue qui est au téléphone, n’attendez pas qu’il termine son appel, sortez et revenez plus tard. Pourquoi? Parce que votre intrusion le dérange, cela s’entend au téléphone.homme-stress-bruit-environnement-copie

L’interlocuteur sent qu’il perd l’écoute. Si un intrus se présente dans votre bureau et que vous êtes au téléphone, utilisez le langage signé pour lui faire comprendre qu’il peut attendre en lui faisant signe « un instant » ou encore le signe « revenez » en lui mimant que cela peut être long. S’il ne comprend pas votre signe, mettez l’interlocuteur en mode « garde » et dites à votre collègue sur un ton courtois sans arrogance « Me permettez-vous de terminer mon appel? Je vous reviendrai lorsque j’aurai terminé. » Quand votre appel sera terminé, par respect, faites un suivi comme promis pour connaître la raison de sa visite dans votre bureau, et remerciez-le de sa patience.

Ne perdez pas la chance de faire une bonne impression auprès de votre client ou interlocuteur au téléphone, vous êtes professionnel!

« Traitez chacun avec autant de courtoisie, de respect et d’intérêt que si c’était un invité important ». Donald Tubesing

Line Lavoie

Formatrice accréditée

1 Source : Le rôle de l’image de soi et du savoir-faire au bureau, Ginette Salvas, Les éditions Quebecor, 2007